Le bouche-à-oreille, toujours pertinent dans le monde numérique

Partagez cet article

Bien qu’il y ait moins de conversations en personne qu’auparavant au sujet  des marques, puisque plusieurs ont maintenant lieu sur les médias sociaux, le bouche-à-oreille domine toujours lorsque les consommateurs discutent de marque entre eux.

Selon une étude de l’Engagement Labs, en 2015 72% des conversations au sujet des marques avaient lieu en personne comparativement à 77% en 2008.

Parmi les formes que prennent  les conversations des consommateurs sur les marques :

  • 6% par texte et par messagerie 6% (3% en 2008).
  • 3% sur les médias sociaux (1% en 2008).
  • 13% au téléphone (16% en 2008).
  • 3% par courriel (même résultat qu’en 2008)

Selon la même étude, 1/3 des dollars dépensés aux États-Unis résulte du bouche-à-oreille.

La croissance du numérique accélère les conversations de bouche-à-oreille. Une conversation sur 4 au sujet des marques réfère à du contenu vu en ligne. Les sites web des marquent arrivent en tête des sources les plus souvent citées (6.3% en 2015, 4.4% en 2008), suivi des médias sociaux (5.4% en 2015, 1.3% en 2008) et des publicités en ligne (5,2% en 2015, 3.5% en 2008).

Tout comme nous, les conversations n’existent pas uniquement dans le monde numérique ou dans le monde « réel ». L’information se propage à travers tous les canaux disponibles.

Ce billet s’est inspiré de l’article de Wayne Friedman sur Media Post le 22 juin 2016 et a paru originalement sur le blogue du Réseau APCM le 26 juillet 2016.

Summary
Le bouche-à-oreille, toujours pertinent dans le monde numérique
Article Name
Le bouche-à-oreille, toujours pertinent dans le monde numérique
Author
Réseau APCM

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.