Retour sur le Forum Data et Programmatique d’Infopresse

Partagez cet article

Logo InfopresseLe 25 janvier dernier avait lieu la 3e édition du Forum Programmatique et Data d’Infopresse. Au menu, un tour des grandes tendances en programmatique par eMarketer, un regard sur l’optimisation de campagne par BleuBlancRouge, une étude sur l’utilisation des données par DoubleClick et le Boston Consulting Group, quelles et comment les données sont récoltés en ligne par OMD et une étude de cas par Kellogg.

Nous avons déjà publié un résumé de la conférence d’eMarketer, ainsi que de BleuBlancRouge. Aujourd’hui nous traitons des autres sujets de la journée qui ont retenu notre attention.

Notez que ce billet a paru originalement sur le Blogue du Réseau APCM, le 15 mars 2017.

Usage des données dans l’entonnoir de conversion

Google et son serveur publicitaire DoubleClick a réalisé une étude avec le Boston Consulting Group sur l’usage des données dans l’entonnoir de conversion.

Le mobile permet d’agir en impulsion – découvrir, regarder, savoir et acheter, indique Thierry Bazay de Google Canada qui présentait les résultats de l’étude.

Les moments, ou comportements, créent des signaux pour les publicitaires. Il faut savoir bien les interpréter pour bien les utiliser.

Le ciblage publicitaire sans usage de ces données donne parfois des pires résultats que lorsqu’on s’en sert. L’usage des données permet une croissance de 30-50 % à travers plusieurs campagnes comparativement au groupe contrôle.

La période de magasinage est relativement bien connue pour certaines catégories de produits et services, comme par exemple pour l’automobile. Par contre, cela est beaucoup moins évident à identifier pour la plupart des détaillants. Cela peut varier au niveau du SKU (stock keeping unit). À ce degré de granularité, il devient réellement complexe pour un marchand de bien planifier et exécuté des campagnes numériques optimisant l’usage des données. Imaginez adapter sa campagne par items vendu chez WalMart : des vêtements à la nourriture pour animaux de compagnie…

Comment vous cible-t-on?

User ID = hashed address = adresse courriel encrypté

C’est ce que nous présente d’entrée de jeu Ilya Daftari, Superviseur Stratégie Numérique chez OMD Montréal.

Ce type de donnée, c’est multiplateforme, ça fonctionne dans les environnements clos (comme Facebook) et ça respect la LPRPDE – la loi sur la protection des documents électronique (vie privée).

Ces données sont utilisées en communication de masse (numérique) et en segmentation, mais pas pour une communication de 1 à 1 : cela contreviendrait à la loi.

Voici quelques exemples de segmentation :

  • Clients « platine », « or », « argent » ou encore inactif
    • On leur adresse des messages et des offres adaptés selon notre définition de chaque segment.
  • Clients « en ligne » seulement, clients multicanaux, et client « en magasin » seulement
    • Encore ici, leur comportement, leurs habitudes, requiert une communication adapté.
  • Clients fréquents, récents
    • Il faut créer des appels à l’action (call to action) pour chaque segment en fonction de ce qui les encouragera à réagir.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.